Correspondance à Bali

Mis à jour : 15 nov. 2019




Bali, en te découvrant j’ai découvert la force tranquille, la richesse d’une nature luxuriante et d’un peuple bienveillant.

Grâce à toi je n’ai pas seulement vu, j’ai exploré. J’ai apprécié chaque route escarpée qui m’a menée jusqu’à des paysages uniques et j’ai mesuré l’impact de chaque vie croisée sur mon chemin.


Bali, tu es épatante et c’est pour ça que tant de personnes ont du mal à te quitter. Nous savons quand nous arrivons sur l’île, nous pensons savoir quand nous repartirons, mais nous nous trompons

Et quand bien même, nous nous retrouvons à devoir te quitter, nous ne te quittons jamais vraiment. 

Tu nous laisses partir en sachant que tu nous as marqué et que tu nous accompagneras toujours un peu.

Tu nous marques par ta culture, tes traditions, tes habitants, tes recoins préservés, tes plages désertes, tes couchers de soleil...


C’est pour ces raisons que tu m’as donné l’envie de ne plus parler de toi au passé et de faire de toi mon présent. 


Vivre sur une île. On en a tous rêvé à un moment ou un autre, se réveiller et être enveloppé par l'air chaud, lever la tête et apercevoir les palmiers, aller marcher sur la plage au petit matin et s’y rendre de nouveau le soir même pour admirer le soleil se coucher.

Ce « rêve » est devenu mon quotidien.


Vivre sur ton île m’a fait perdre tous mes repères, tous mes codes et tous mes préjugés. 

Vivre sur ton île m’apprend l’humilité, la patience et le respect. 

Vivre sur ton île m’aide à voir plus grand, à me dépasser, à casser mes barrières et à me construire.


Bali pour moi tu n’es pas une destination touristique, tu mérites que l’on prenne le temps de te connaître et de te comprendre. 💌




© 2018 made with passion by melissabellon.com

  • Instagram - Mélissa Bellon
  • LinkedIn - Mélissa Bellon
  • Pinterest - Mélissa Bellon
  • Le moment où - Podcast