Osez le changement : la méthode pas à pas

Mis à jour : 15 nov. 2019





🎙Avec Alexane d’Oser Rose Podcast*, nous avons décidé d’associer nos connaissances et nos expériences pour vous proposer une nouvelle catégorie d’articles. Nous souhaitons allier le développement personnel et l’entrepreneuriat. Nous pensons qu’il est important de s’épanouir personnellement afin de s’épanouir professionnellement.


🌷En abordant des sujets précis, en les décortiquant et en les appliquant à notre vie quotidienne - professionnelle et personnelle - nous souhaitons donner une nouvelle perspective au développement personnel.


✍🏽C’est après avoir pris conscience de nos blocages au changement dans le premier article : "Osez le changement : prendre conscience de nos blocages" que nous aborderons le thème du processus à engager pour opérer des changements dans ce second article de la série sur "Osez le changement".





Il est difficile d’arriver où l’on veut si on ne sait pas où on doit aller.  

Alexane : Avant de sortir de ma zone de confort ou d’effectuer un changement je me suis rendue compte que je passais par une phase de préparation pendant laquelle j’identifiais ce que je voulais changer ou améliorer. Ce que je fais également c’est que je décompose mon objectif en petites actions et que je me renseigne sur celui-ci avant de passer à l’action.


Mélissa : Savoir où l’on va est indispensable quand on se lance dans l’aventure de freelance car nous sommes les seuls à pouvoir diriger le bateau que nous sommes entrain de construire. J’adore planifier et avoir mes objectifs parfaitement clairs. J’ai donc mit en place plusieurs outils comme des plannings, des rétro-plannings, un vision board qui m’aident lorsque je dois changer de cap ou ajuster mes objectifs.




👀Étape 1 : La phase de préparation :Identifiez ce que vous voulez changer et définissez l’objectif qui en découle



Si vous ne savez pas par où commencer, nous vous conseillons de faire un bilan des 6 premiers mois écoulés pour évaluer la zone de votre vie dans laquelle vous voulez apporter du changement.


Pour cet exercice, nous vous proposons de noter comment vous vous sentez par rapport aux sphères de votre vie suivantes :


1. votre travail/vos études

2. vos finances

3.votre santé/votre corps 

4.vos relations (amicales, amoureuses ou professionnelles)

5. votre épanouissement personnel (spiritualité, développement personnel …) 


La notation s’effectue sur une échelle de 1 à 10, 1 signifiant que vous vous sentez mal et 10 que vous êtes épanouis.


Maintenant sélectionnez la sphère de votre vie qui a obtenu la plus petite note et écrivez pourquoi vous vous sentez mal, ce que vous voudriez changer ou améliorer dans cette catégorie et pourquoi vous ne le faites pas.

Nous vous conseillons dans un premier temps de vous concentrer sur une seule des sphères à améliorer. 


Le changement et les sorties hors zone de confort peuvent demander du temps et de l’énergie. Le but n’est pas de s’éparpiller dans tous les sens et d’être sous pression en décidant de tout changer d’un coup.


Alexane : À l’époque pour moi, la catégorie de ma vie qui criait au changement était celle de mon épanouissement personnel. Je devais avoir 20 ans et j’étais en Espagne. J’étais anesthésiée par mes études de droit, ma santé et mes finances était bonnes et mes relations n’étaient pas vraiment ma priorité.

Ce dont j’avais envie à ce moment là c’était d’explorer et de voyager. C’était le moment parfait. J’étais déjà à l’étranger et j’avais des amis qui voulaient découvrir le pays.

N’ayant jamais voyagé seule j’ai fait l’erreur de ne pas prendre la responsabilité de cette envie et de ce besoin de changement en les faisant dépendre de la personne qui voudrait bien m’accompagner.

Résultat des courses après 8 mois de tergiversations je n’avais toujours voyagé. De cette expérience est née une grande frustration et je me suis jurée que si j’avais envie de voyager j’allais le faire! Même si cela signifiait que j’allais être seule.

À ce moment là du processus j’avais identifié la zone de ma vie que je souhaité changer : mon épanouissement personnel et j’avais mon objectif : voyager solo.


Mélissa : Pour moi l’année 2018 n’était pas placée sous le signe de l’épanouissement professionnel. Ma dernière année d’étude n’était pas à la hauteur de mes espérances et mon alternance a été quelque peu éprouvante. Je souhaitais donc apporter des changement à ma vie professionnelle pour éviter de me retrouver dans un engrenage où je n’avais pas choisi de mettre les pieds.

J’avais donc mon objectif : devenir mon propre patron et me lancer en freelance à Bali.

Je parle d’ailleurs de ce qui m’a poussé à devenir freelance à 22 ans, à la sortie de mes études dans cet article : Pourquoi j'ai décidé de me lancer en freelance à 22 ans ?




🔨Étape 2 : La phase de décomposition :

faire de votre objectif des petites actions réalisables au quotidien


Une fois l’objectif défini, nous vous conseillons ensuite de le décomposer en actions.

Avoir un objectif comme voyager, devenir entrepreneur, publier un livre, déménager, se mettre au sport ou passer plus de temps en famille c’est un peu vague. Et souvent plus c’est vague plus ça semble impossible à accomplir.


Imaginez alors que votre objectif est un bloc de pierre que vous allez tailler en petits cailloux. 

Ces petits cailloux vont être des actions que vous allez pouvoir mettre en place, au jour le jour, pour atteindre votre objectif. 


Alexane : Personnellement je ne me voyais pas partir dans un trek au népal en totale autonomie pour ce premier voyage solo. J’ai donc décidé que la première étape de ma carrière de voyageuse serait un voyage de 16 jours entre l’Espagne et le Portugal.

Si votre objectif est de publier un livre, nous vous conseillons d’identifier les différentes étapes qui conduisent à cette finalité. 

Tous ces petits cailloux pourront s’insérer dans votre quotidien et dans votre emploi du temps. C’est tout de suite moins effrayant de commencer par écrire 5 minutes par jour par exemple.

Cette étape de décomposition de votre objectif en petites actions et en petits pas, va également avoir un effet sur votre motivation. Si votre objectif est de publier un livre et qu’à la fin de l’année vous vous apercevez que vous ne l'avez pas fait cela risque d’entrainer de la frustration, de vous décourager ou même de vous inciter à abandonner.

En revanche, si vous avez décomposé votre objectif et qu'il ressemble maintenant à écrire 5 minutes tous les jours, lire une interview d’un auteur, connaitre le processus d’écriture d’un livre, la routine à adopter etc, à la fin de l’année l’information principale ne sera pas que vous n'avez pas réussi votre objectif mais au contraire que vous avez accompli 30 petites étapes pour vous en approcher.


Mélissa : Avant de me lancer en freelance (et digital nomade), je me suis renseignée sur toutes les démarches à effectuer mais j’ai également réfléchi à mon positionnement en tant qu’auto-entrepreneur.





🤔Étape 3 : La phase de choix :

choisir les difficultés que l’on s'impose


Ce qui est également important à ce stade, dans lequel on parle de votre objectif et des changements que vous souhaitez apporter à votre vie, c’est de choisir vos difficultés.


Votre zone de confort vous est propre et elle est différente pour chacun d’entre nous.

Ce qui pourrait nous permettre de l’étendre pourrait paralyser quelqu’un d’autre.


Soyez réaliste et faites preuve de bon sens. Avant toute action demandez vous si ce que vous vous apprêtez à faire va vous rapprocher de l’objectif que vous souhaitez atteindre et si la difficulté de votre action est adaptée à votre situation actuelle et aux contraintes imposées. 

Le but n’est pas de se décourager après avoir commencé mais de poursuivre les changements sur le long terme.


Alexane : Si on en revient à mon exemple de voyage solo entre l’Espagne et le Portugal, j’ai décidé qu’au regard des données en ma possession c’est à dire : une personnalité introvertie, un niveau langue digne d’une maternelle et zéro expérience en voyage solo, de choisir que ma difficulté allait se limiter à être toute seule dans un pays étranger. 

J’allais donc réserver toutes mes chambres privées et tous les trajets en bus et avion, pour baliser un maximum le terrain. 

J’avais mon objectif, j’avais choisi mes difficultés et je connaissais les étapes à suivre. Oui mais voilà, la peur a fait son apparition, la mienne et celle de mon entourage. Comme je vous l’ai dit précédemment, le manque de connaissance d’une situation permet à la peur de s’infiltrer et de nous paralyser.


Mélissa : En plus de me lancer à l’aveugle car personne dans mon entourage n’était en freelance ou même entrepreneur, j’avais décidé le faire en tant que digital nomade. 

De mon côté, je n’avais pas de peur ou de crainte particulière avant même d’arriver à Bali, j’avais mon projet bien défini, j’étais en accord avec les « difficultés » que je m’imposais : être mon propre patron dès la fin de mes études et partir vivre à l’étranger en même temps.

Je suivais le quotidien de certains digital nomades, je regardais des vlogs, je lisais des interviews et je me renseignais sur le fait de devenir freelance.


Si vous ne deviez retenir une chose à ce stade, c’est celle-ci : si vous voulez changer ou améliorer quelque chose dans votre vie mais que vous ne savez pas comment vous y prendre : apprenez, faites des recherches, documentez vous sur le sujet. Soyez stratégique dans l’approche de votre objectif. Trouvez quelqu’un qui l’a déjà fait et renseignez vous sur comment il en est arrivé là.




💪🏽Étape 4 : La phase de l'action :

passer à l’action malgré nos craintes


Malgré toute la préparation du monde vous ne serez jamais assez prêt pour ne pas avoir peur ou ne pas être stressé.

Alexane : La vielle de mon départ les mêmes réflexions résonnaient en moi : mais pourquoi est-ce que je fais ça ? Et si ça se passe mal ? Je suis quand même une fille qui va voyager en solo ? C’est toujours possible d’annuler non ? 

J’allais clairement prendre la fuite face au risque.  J’avais beau avoir préparé mes deux semaines de voyage pendant des mois et avoir balisé mon itinéraire au millimètre j’avais encore peur.


Mélissa : Je m’apprêtais à chambouler le cours de ma vie, embarquer dans un avion seule avec mes questions et mes ambitions. Et qui est réellement prêt à ça ? Personne, même si on en meurt d’envie au plus profond de nous.

Je savais que pour avoir la vie que je voulais cette étape était la première d’une longue liste de sortie de zone de confort et que si je laissais les questions sans réponse m’envahir, je ne partirais jamais.


Vous vous apprêtez à faire quelque chose d’inconnu alors forcément votre cerveau est en alerte maximale et va trouver tous les moyens pour vous faire renoncer.

La peur ne partira pas, il faut en faire votre compagnon de route, ne pas la juger, la comprendre et l’accepter.


Nous avons donc pris nos peurs respectives dans nos valises, à différents moments de notre vie. Nous leur avons dit que nous allions faire le voyage ensemble mais que c'était nous qui allions prendre le contrôle et non elles.


Alors notre second conseil et de sauter le pas et de lâcher prise sur ce qui pourrait éventuellement se passer.


N’attendez pas que le moment parfait ou que la personne parfaite se présente. Ils ne viendront jamais. 

N’attendez pas d’être prêt ou de ne plus avoir peur. Le seul moyen de réduire vos peurs est d’agir. Si vous stressez c’est que vous n’êtes pas entrain d’agir.

N’attendez pas non plus qu’une super motivation s’empare de votre corps, ça n’arrivera pas non plus. 


La motivation vient rarement avant l’action. C’est l’action qui crée la motivation. 

Alors commencez, faites quelque chose dans la direction du changement, même si elle parait insignifiante à vos yeux, nous t’assurons qu’elle aura un grand impact. 

N’attendez pas ! Agissez !


Et surtout n’oubliez pas d’être indulgent avec vous-même. Sortir de sa zone de confort, effectuer des changements, essayer quelque chose de nouveau peut être difficile et vous placer dans une situation inconfortable au début. Cela demande du courage. Alors si cela prend du temps, si vous vous trompez ou commettez des erreurs n’abonnez pas, ne soyez pas dur envers vous-même. N’oubliez pas qu’avec un peu de temps cette expérience que vous redoutiez tant va devenir familière et ne sera plus un challenge.


🎙Vous pouvez retrouver l’intégralité de ce podcast sur en cliquant ici.

📷Et suivre @oserrose.podcast sur Instagram.



✨Je m'inscris à la newsletter et j'accède dès maintenant aux ressources gratuites !✨




© 2018 made with passion by melissabellon.com

  • Instagram - Mélissa Bellon
  • LinkedIn - Mélissa Bellon
  • Pinterest - Mélissa Bellon
  • Le moment où - Podcast