Osez sortir de votre zone de confort

Mis à jour : 15 nov. 2019




🎙Avec Alexane d’Oser Rose Podcast*, nous avons décidé d’associer nos connaissances et nos expériences pour vous proposer une nouvelle catégorie d’articles.

Nous souhaitons allier le développement personnel et l’entrepreneuriat. Nous pensons qu’il est important de s’épanouir personnellement afin de s’épanouir professionnellement.


🌷En abordant des sujets précis, en les décortiquant et en les appliquant à notre vie quotidienne - professionnelle et personnelle - nous souhaitons donner une nouvelle perspective au développement personnel.

✍🏽Pour ce premier article, nous abordons le sujet de la zone de confort : pourquoi et comment en sortir ?




Alexane : Choisir le courage plutôt que le confort. C’est l’une de mes philosophies de vie. Sans elle, je n’aurais pas appris à me connaître, à grandir, à évoluer et à expérimenter de nouvelles choses. En bref je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui.


Mélissa : Sortir de ma zone de confort a été un passage obligé pour quitter la France, venir m’installer à Bali et devenir entrepreneuse.

Me retrouver seule avec mon billet d’avion sans retour face à la porte d’embarquement n’était pas la chose la plus rassurante que j’ai eu à faire. Cependant j’étais à 100% en accord avec moi-même et c’était un sentiment réconfortant, au milieu d’une situation qui ne l’était pas.



🧐Qu’est ce que la zone de confort ?


Nous sommes dans une zone de confort lorsque nous évoluons dans un espace dans lequel nous nous sentons à l’aise et dans lequel nous pouvons garder le contrôle sur les choses qui s’y passent. Cet environnement nous est familier et routinier. Dans cette zone de confort notre niveau d’incertitude, de stress, de risque et de vulnérabilité est réduit à son minimum.  Cet espace est sécurisant pour notre cerveau.

La routine métro boulot dodo est un très bon exemple de zone de confort.

Vous avez vos habitudes, votre emploi du temps, vos transports habituels, votre place préférée dans le métro, votre émission du mercredi soir, la liste de tâches à effectuer dans la journée, le montant de votre loyer et de votre salaire.

Notre cerveau se plait énormément dans cette zone de confort puisqu’il aime tout ce qui est habituel et familier. Cela ne lui demande quasiment pas d’effort ni de réflexion contrairement à une situation inconnue.  

C’est donc un état naturel, reposant, douillet et réconfortant.


😓Pourquoi et comment cet endroit douillet peut-il se transformer en malédiction ?


Le confort peut devenir problématique notamment lorsqu’il entraîne la stagnation et/ou l’inconfort prolongé.

Certes notre zone de confort est rassurante pour le cerveau mais elle peut être un frein à la curiosité naturelle de l’être humain. Nous avons tous un désir inhérent à notre espèce de grandir, d’apprendre de nouvelles compétences, d’évoluer et d’expérimenter de nouvelles choses.


⛔️La stagnation :


Le confort va rapidement devenir une malédiction lorsque, installé dans une routine, il va nous pousser à la stagnation. Lorsque l’on reste trop longtemps dans sa zone de confort, on risque de stopper notre processus d’apprentissage et d’expérimentation. Ce qui peut être un frein à la réalisation de nos objectifs et de nos rêves.


Comme le dit D. Susan Davis dans son livre "l’Agilité émotionnelle" : c’est à ce moment là, lorsque nous maîtrisons parfaitement quelque chose nous basculons en mode pilote automatique et que nous choisissons par défaut ce qui nous est familier plutôt que ce qui est risqué. Nous stagnons et nous devenons alors moins flexibles, notamment face aux aléas de la vie et certains d’entres-nous finissent par s’ennuyer et cesser de s'épanouir.

Cette stagnation pourra même créer un état de frustration ou de colère : nous avons tous expérimenté, au moins une fois, l’impression de se sentir coincé, que ce soit dans une relation ou dans une situation, personnelle ou professionnelle.


💼Comment la stagnation se présente dans notre vie professionnelle ?


Nous ne faisons aucun effort pour évoluer, pour avoir des missions différentes, pour avoir davantage de responsabilités, pour demander une augmentation, pour changer notre environnement de travail ou nos relations avec les autres.

Et tout cela arrive sans que nous nous en rendions compte.

Nous restons sur place, au même poste, avec le même salaire et les mêmes tâches à effectuer car nous ne sortons pas de notre zone de confort. Nous sommes enfermés dans une routine qui ne nous permet même pas de nous poser la question : "Suis-je vraiment en accord avec la vie que je mène actuellement ?"


🔒Le confort :


L’erreur fréquemment commise est de penser que la zone de confort est synonyme de confort. C’est tout sauf le cas.


La zone de confort ne contribue pas toujours à notre bien-être ou à notre bonheur.

Vous pouvez très bien avoir la sécurité d’un salaire qui tombe tous les mois et pour autant avoir 3 heures de transport et bosser 8 heures par jour, dans un environnement de travail qui ne vous convient pas.

Tout comme vous pouvez être dans un environnement familier (donc sécurisant) et être malheureux malgré tout.

Combien de vos connaissances sont actuellement dans une relation amoureuse bancale, où aucun des deux n’est épanoui mais où aucun des deux ne pensent à quitter l’autre ? Car être seul n’est pas quelque chose de sécurisant et que comme le dit la citation "On sait ce qu’on perd mais on ne sait pas ce que l’on gagne."


Les sociétés dans lesquelles nous vivons actuellement ont tendance à nous éduquer de manière à évoluer dans un milieu routinier et à tomber facilement dans cette zone de confort pour ne plus jamais en sortir : c’est le combo naissance, école, université,  diplôme, études supérieures, autre diplôme, job, maison, mariage et enfants …





Alexane : À l’école j’ai eu l’impression qu’on m’apprenait uniquement à rester dans les clous et à suivre le chemin tout tracé et attendu, sans même me demander si c’était ce qui me correspondait.


Mélissa : Avec le système éducatif actuel, nous ne sommes pas (du tout) préparé à devenir nos propres patrons, à développer nos projets, à croire en nos idées…

Lors de ma dernière année à la FAC, l’idée de devenir free-lance et de créer ma société se faisait de plus en plus présente, à côté de cela, mes profs nous répétaient qu’ils étaient là pour nous former à devenir de vrais managers.

Travailler pour quelqu’un d’autre est sécurisant, on ne prend pas de risque. Mais si l’on ne prend pas le risque d’échouer, cela veut aussi dire que l’on ne prend pas le risque de réussir.

Le confort ne te pousse pas à te connaitre, à connaitre tes passions, tes peurs, tes envies, tes limites. Le confort ne te pousse pas à te poser des questions ni à te remettre en question.

Le confort te force, de manière inconsciente, à oublier tes rêves et tes envies pour réaliser ceux de quelqu’un d’autre.


Alexane : J’ai l’impression également que nos sociétés actuelles ont tendance à nous garder au chaud dans cette zone de confort en nous faisant peur (notamment avec la peur de l’autre, la peur du chômage, la peur de l’incertitude, la peur de la mort...) et en jouant avec nos insécurités. Toutes ces peurs alimentées par nos sociétés ont tendance à nous figer sur place et nous empêchent d’être flexible notamment face aux aléas de la vie.


Mélissa : Il est parfois impensable de refuser un CDI même si ce n’est pas le job de nos rêves, de demander une augmentation au risque de se faire mal voir, de demander plus de responsabilités car on ne s’en sent pas capable, de quitter la stabilité d’un emploi pour se lancer en free-lance, de reprendre des études après 40 ans…




Certes, nos sociétés ne nous aident pas, mais ce n’est pas une raison pour ne pas prendre de responsabilité. Nous restons les acteurs de nos vies, professionnelles et personnelles. La décision de sortir de cette zone de confort n’appartient qu’à nous.

Le changement se fait à l’intérieur et personne, si ce n’est vous, n’est responsable de votre situation actuelle.


Vous vous dites sans doute : ok au pire je stagne dans une vie qui pourrait être pire et ? Pour quelles raisons est-ce que j’irai prendre des risques en quittant quelque chose de familier et rassurant pour foncer vers l’inconnu  ?


🤔Alors pourquoi sortir et élargir sa zone de confort et que se passe-t-il quand on le fait ?


✍🏽C’est ce que nous verrons dans un prochain article.


🎙En attendant vous pouvez retrouver l’intégralité de ce podcast sur en cliquant ici.

📷Et suivre @oserrose.podcast sur Instagram.



✨Je m'inscris à la newsletter et j'accède dès maintenant aux ressources gratuites !✨



© 2018 made with passion by melissabellon.com

  • Instagram - Mélissa Bellon
  • LinkedIn - Mélissa Bellon
  • Pinterest - Mélissa Bellon
  • Le moment où - Podcast